Residence Tradition Artistique et Creation

Residence Tradition Artistique et Creation

 La situation socio-politique du pays a affecté pas mal d’activités  notamment les cours de danse de Bagèt Sant Dans Ayiti. Depuis le 11 janvier le centre de danse a commencé à travailler cette année avec les boursières de la compagnie, c’est à dire des enfants et jeunes des quartiers défavorisés notamment Cité Soleil, la Saline, Poste Marchand, carrefour feuille, Nazon, passionnées de la danse dont leur parents n’ont pas les moyens pour les mettre dans une école de danse. Bagèt Sant Dans Ayiti prend en charge ces 25 jeunes filles dans l’objectif de leur donner une autre alternative, en développant chez elles l’amour de la danse, les aider à devenir des amateurs de la danse  et les conduire sur la ligne des danseuses professionnelles.

Mais vu la crise politique et l’insécurité qui bat son plein dans la ville de Port-au-Prince, les échanges de tires, les barricades, les kidnappings, et des affrontements entre les différentes a Cité Soleil et La Saline, tout ceci nous empêche de respecter notre programmation pour l’année car les danseuses ont des difficultés à se déplacer pour venir suivre  des cours, leurs parents sont très inquiets et les empêchent de sortir. Par conséquent nous avons beaucoup de retards. Cette situation nous empêche d’avancer avec le programme du centre.

De ce fait Bagèt Sant Dans Ayiti organise une Résidence de Danse Traditionnelle et Artistique pour les boursières de la compagnie dans l’objectif de renforcer leurs capacités, de travailler les rythmes traditionnelles en voie de disparition, d’établir une connexion avec le monde de la danse et ses environs, de développer leurs capacités d’imagination et de création du 12 au 28 février 2021, durant les congés carnavalesques.

Une résidence qui sera très riche et instructive pour les jeunes, elles vont passer toute une journée, toute une semaine à parler, danser, regarder des films sur la danse. Et c’est aussi pour ces jeunes un moment pour laisser leur espace de violence habituelle, pour se donner corps et âme à une activité qui les passionnent, une occasion de se demander vraiment si elles souhaitent faire ce qu’il faut pour devenir une danseuse professionnelle, pour gagner sa vie entant que danseuse, pour vivre de la danse.

Leurs parents auront la possibilité de les visiter pendant leurs pauses à midi. Cette résidence nous permettra d’avancer avec ces jeunes, en toute sécurité, nous unir pour mieux atteindre nos objectifs. Dans un pays en crise, une Résidence Tradition-Artistique et Création pour donner une autre alternative à cette jeunesse meurtrie.

Objectif global

  • Renforcer la capacité des danseuses débutantes et boursières de la compagnie Bagèt Sant Dans Ayiti.

Activités

  • Classes ballet
  • Classes Hip-Hop
  • Classes Traditionnelles
  • Classes Afro-dance
  • Classe Tambour
  • Atelier Peinture
  • Atelier Vèvè
  • Projection film Dance
  • Rencontre débat autour de la dance
  • Visites guidées
  • Soirée Pratique Latine

Partenaires opérationnels

Objectifs spécifiques

  • Travailler les rythmes traditionnels en voie de disparition
  • Etablir une connexion avec le monde de la danse et ses environs
  • Développer les capacités d’imagination et de création des danseuses de la compagnie Bagèt SDA

Résultats

  • Les danseuses connaissent les rythmes traditionnels en voie de disparition
  • Les danseuses connaissent/visitent les différents espaces culturels
  • Les danseuses comprennent le monde de la dance et sont en mesure de créer

L’équipe du Projet

  • Coordonnatrice Ginite POPOTE
  • Administratif et Finance Evens Pierre
  • Secretaire Christine Joseph
  • Photographe Pierre Mike Tyson
  • Professeurs de danse
  • Maxo Jean Louis
  • Pierre Mc. Cauley
  • Ckristie Cesar (Benevole)
  • Ginite POPOTE
  • Amilca Julienne